CEMÉA Normandie
Caen : 02 31 86 14 11
Rouen : 02 32 76 08 40
> >

BAFD 1 - Formation générale directeur

Le stage de base BAFD permet d'acquérir les compétences minimales (techniques et pédagogiques) nécessaires pour assurer la direction d'un accueil de loisirs ou d'un séjour de vacances. D'une durée de 9 ou 10 jours, il est la première des quatre étapes de la formation de directeur.

Prochains stages sur ce thème

Automne

Le contenu du stage

La formation au brevet d'aptitude aux fonctions de directeur en accueils collectifs de mineurs (BAFD) a pour objectif de préparer aux fonctions suivantes conformément aux dispositions de l'article 25 de l’arrêté du 15 juillet 2015 susvisé :

  • élaborer et mettre en œuvre avec son équipe d'animation, dans le respect du cadre réglementaire des accueils collectifs de mineurs, un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif et prenant notamment en compte l'accueil de mineurs atteints de troubles de la santé ou porteurs de handicaps ;
  • situer son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif ;
  • coordonner et assurer la formation de l'équipe d'animation ;
  • diriger les personnels et assurer la gestion de l'accueil ;
  • développer les partenariats et la communication.

La formation au BAFD doit permettre d'accompagner le directeur vers le développement d'aptitudes lui permettant de transmettre et de faire partager les valeurs de la République, notamment la laïcité.

Nos stages visent  donc  à former les personnes autour des fonctions de direction énumérées ci-dessus. Les contenus de formation qui vont concrétiser ces fonctions doivent nourrir l'expérience des futurs directeurs (trices) pour donner du sens  à leur projet de direction. En effet l'un des écueils de la formation BAFD est de travailler sous le seul angle opératoire du  projet de direction ou du projet pédagogique, son prolongement. C'est  à dire savoir articuler des objectifs, généraux, opérationnels, des moyens.  Si cet abord est  important il donne souvent des projets identiques, sans positionnement, car tournées vers la forme du projet et non vers le fond, des projets sans idée.

Pour nous aux CEMEA, une idée résulte du mouvement entre une pratique (une expérience) et l'analyse de celle-ci. La  logique (la forme) autour de laquelle s'organisent ces idées appartient  à la personne et ne doit pas être l'unique objectif poursuivi.

Nos stages ont comme lignes fortes :

  • le BAFD est un lieu de pratique ; pratique d'activité, pratique de réunion. La pratique est réelle, non mise en scène (on ne joue pas à être, on ne se met pas en scène). Elle s'ajoute à l'expérience des stagiaires pour leur permettre de l'enrichir. Cette pratique est liée aux valeurs des CEMEA, elle sera donc visible et vécue en temps d'activité (jeux, chants, activité manuelles), en temps de réunion, en temps d'échange. Cette pratique est aussi liée au rythme de formation, à la question du temps disponible, autant de moments vécus qui sont support à analyse.
  • L'analyse de la pratique permet le développement des idées propres du stagiaire : le stage s'ancre dans un double mouvement d'expérience (pratique) et d'analyse de celle-ci. C'est dans cet échange dont les formes sont multiples (avec un formateur, en grand groupe, en petite groupe, sans formateur) que les stagiaires peuvent préciser leurs idées propres quant à leur fonction de direction. Un contenu n'est utile que s'il concerne la personne et si cette dernière trouve à le replacer (lui donner du sens) dans sa propre culture. Pour les aider il est nécessaire de leur permettre de :
    • Clarifier leurs idées (de quoi je parle).
    • De les classer (là je parle de conduite d'équipe, là je parle de valeurs éducatives, là je parle d'aide à la formation des stagiaires).
    • De les organiser pour leur donner une cohérence, ce qui amène au projet de direction.
  • L'accompagnement des stagiaires aide les personnes à comprendre et vivre le changement : la formation BAFD entraîne des changements notamment aux niveaux des idées, elle vient souvent heurter des valeurs éducatives très fortes chez les stagiaires en BAFD 1. Les phénomènes de résistance, de désorganisation, de perte de repère doivent être accompagnés vers une reconstruction de l'identité éducative. Il ne s'agit pas de convaincre du bien-fondé des CEMEA mais d'apporter un éclairage nouveau dont s'emparera la personne. Nous sommes légitimés à le faire de par notre pratique de directeurs d’ACM.
    • Chaque stagiaire bénéficie d'un livret de formation lui permettant de s'auto évaluer. (document CEMEA).
    • L'accompagnement passe par des rencontres individuelles dans lesquelles nous garantissons 20 mn d'échange. Ces entretiens passent par une phase de compréhension de la personne dans sa fonction de direction, puis une phase d'évaluation des fonctions à assumer.
    • L'ensemble du stage permet au stagiaire d'avoir le temps de comprendre son parcours, ses apprentissages en évitant une succession trop rapide des temps de formation.
    • L'équipe travaille chaque jour à évaluer sa perception des stagiaires afin notamment de préparer les rencontres.

 

Les contenus de formation sont abordés sous différentes modalités :

Les contenus de formation correspondent à la vision par l'équipe de la concrétisation des fonctions à assumer. Les stagiaires ont aussi la possibilité de donner leurs envies de formation.

  • élaborer et mettre en œuvre avec son équipe d’animation, dans le respect du cadre réglementaire des accueils collectifs de mineurs, un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif et prenant notamment en compte l’accueil de mineurs atteints de troubles de la santé ou porteurs de handicaps : nous abordons les différentes notions de projet mais surtout nous travaillons sur des idées à clarifier et à organiser (cf. analyse de la pratique). Le projet sans idée est une coquille vide. Cela passe par :
    • une connaissance des publics accueillis (de 3 à 17 ans)
    • aller de la pratique d'activité à la notion d'activité.
    • Des rencontres avec des stagiaires BAFA.
    • La connaissance de la législation. (transversale à tous les domaines).
  • Situer son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif : il s'agit là de repérer les grandes différences entre animation volontaire, animation professionnelle et de situer sa participation à un mouvement large d'éducation populaire. C'est un objectif qui ne se cantonne pas à un moment du stage mais bien à toute la formation BAFD 1 et sa suite.
  • coordonner et assurer la formation de l’équipe d’animation:
  • Diriger les personnels : c'est une grande nouveauté pour beaucoup de stagiaire. C'est une partie difficile autant qu'elle l'est pour les animateurs débutants. Nous essayons de rencontrer des stagiaires BAFA 1 et 3  pour échanger autour de cette notion de direction d'équipe. Nous travaillons sur ce qu'est diriger (donner une direction, assurer la sécurité d'une équipe, écouter, déléguer); cela nous amène à faire en sorte que chacun s'interroge sur son rapport au pouvoir et  à l'autorité. En tant que mouvement d'éducation nouvelle nous apportons une vision «  centrée sur la personne » (ROGERS).
  • Assurer la gestion de l'accueil : nous abordons les thèmes de l'économat et de la comptabilité comme supports pédagogiques et outils de suivi du séjour. Nous nous appuyons sur des exercices autocorrectifs des CEMEA.

Développer les partenariats et la communication : il s'agit de savoir expliquer son projet et donc d'en avoir en tête la cohérence. Nous nous appuyons sur le travail de clarification, d'organisation des idées. Il s'agit également de percevoir la place d'un ACM dans un environnement.

La vie du stage

Le stage BAFD1 aux Ceméa se construit dans le respect des dispositions légales et sur les demandes individuelles des stagiaires. Chacun élabore un projet personnel de formation. Le travail s'organise différemment selon les temps, alternant les moments en petits groupes et le travail individuel. Les interventions prennent des formes différentes qui peuvent ensuite être réutilisées dans les pratiques de direction.

Galerie photos du stage

Information

Une nouvelle inscription doit être réalisée sur le site de jeunesse et sport car le numéro de dossier est différent de celui fourni lors le BAFA. En cas de dérogation (CAP Petite Enfance...) l'autorisation de la JS doit arriver avant le début du stage pour éviter toute invalidation.

Ce site a été imaginé et structuré par les CEMÉA de Bretagne